C’est entre les villages des Vignes et du Rozier que se trouve le hameau de la Sablière, commune de Saint-Pierre-des-Tripiers. L’association L’Essentiel vient d’y ouvrir un lieu de transmission de savoirs.

Quand vous arrivez sur la rive droite du Tarn en bordure de la RD 907, vous apercevez le hameau de la Sablière posté sur l’autre rive. Pour l’atteindre, le moyen le plus rapide reste la traversée en barque !

Vous serez alors accueillis par Albin Giannetti, la tête pensante de cette aventure, qui a bien voulu répondre à quelques questions :

En quoi consiste concrètement votre projet ?

« Il s’agit d’un lieu d’éveil et de sensibilisation environnemental et écologique. Il y a aussi un éveil des sens puisque les plasticiens d’Oz vont mettre en valeur et en lumière le hameau. Ils se sont déjà fait reconnaître lors de leur exposition à Notre- Dame-des-Champs, une magnifique église romane du onzième siècle située à quelques kilomètres du hameau ».

Présentez-nous ce hameau de la Sablière ?

« Il est implanté au tout début des Gorges-du-Tarn et comprend 11 bâtisses du onzième siècle. C’était un des fleurons du tourisme dans les années 1930. Édouard-Alfred Martel, le célèbre spéléologue, y avait une chambre. Aujourd’hui, on lance un projet de société et un projet de territoire. On occupe 6 bâtisses avec un espace de 8 ateliers, nous avons 800 m2 sous couvert et 1200 m2 à l’extérieur. On est sur la rive gauche du Tarn à 5 km des communes du Rozier et des Vignes par la D907. On est dans un secteur qui accueille 800 000 touristes par an. Le hameau est pris en photo 250 000 fois chaque année ! On souhaite créer un lieu où l’on mutualise les compétences. Il est ouvert à toutes les associations et à tous les acteurs légitimes qui ont un objectif de transmission de savoirs, de partage, de passion et d’échanges ».

Est-ce que vous avez fixé des règles ?

« Les deux règles sont la création et la contemplation. Réapprendre à regarder, à utiliser ses mains, à se réattribuer du temps… Depuis les années soixante, on nous apprend que le temps, c’est de l’argent. Moi, on m’a dit que le temps, c’était une durée de vie. Si l’on met ces deux « vérités » ensemble, cela voudrait dire que l’argent est une durée de vie. Est-ce que l’on souhaite vraiment ce paradigme-là ? Le but de la Sablière est d’au moins se poser la question, de se demander ce que l’on cherche et ce que l’on souhaite ».

Sur notre vidéo, Albin Giannetti en dit encore plus sur son projet ! Source

 

Gorges-du-Tarn : la Sablière, ce hameau qui veut s’ouvrir aux autres !