SPORT Samedi 10 octobre 2015, Elodie Orbaen, championne du monde en handi-escalade, a ouvert et baptisé une nouvelle voie d’escalade au hameau de la Sablière, dans les gorges du Tarn.

yoemeNée avec une jambe gauche qui ne se développait pas normalement, jusqu’à l’âge de 11 ans, Elodie a dû subir de nombreuses et lourdes opérations qui ont permis de gagner quelques centimètres mais elle doit malgré tout porter une prothèse. La voie inaugurée est un aplomb sur lequel a été construite une des maisons du hameau. En baptisant ce tracé « la voie du Dahu », la championne montre à quel point elle a pris de la distance sur son handicap. Le dahu, animal mythique connu des enfants est très en vogue dans les colonies de vacances. Pour s’adapter à la vie en montagne, ses pattes sont plus courtes d’un côté que de l’autre. La bleusaille est donc envoyée à la chasse au dahu par une méthode simple : il suffit de se positionner derrière l’animal et de l’appeler. En se retournant, il est déséquilibré et chute.

Malgré les cris de ses supporters, Elodie n’a pas chuté et a grimpé l’à-pic lisse d’une vingtaine de mètres avec une facilité déconcertante, faisant fi du peu de prises accessibles. La jeune femme araignée lui attribue un 6 C dans l’échelle de difficulté des ascensions. Pour l’anecdote, en cours d’escalade, elle a retrouvé des chevilles de bois dans la paroi ainsi que plusieurs petits trous qui avaient dû en contenir d’autres. Avait-elle été précédée sur cette paroi ? Ne serait-ce pas Edouard-Alfred Martel, un habitué des lieu, qui avait, avec les moyens de l’époque, tenté d’équiper cette voie pour s’entraîner ou tester son matériel ? Le mystère reste entier.

Si Elodie vit à Ottignies, en Belgique, elle n’est cependant pas une étrangère dans la région puisque sa mère est originaire du Rozier. Autant dire qu’elle est tombée dans la grimpe comme dans un chaudron de potion magique. Pour suivre ses parents grimpeurs, elle pratique l’escalade depuis l’âge de trois ans.

Ce n’est qu’en 2013 qu’elle se lance dans la compétition, dès qu’elles se sont ouvertes à la handi-escalade. Elle décroche immédiatement le titre de championne d’Europe en juillet 2013 à Chamonix avant un titre mondial à Gijon en Espagne l’année dernière. Entre le 15 et le 31 mai dernier, elle avait cumulé 1013 mètres de grimpe dans les gorges du Tarn et de la Jonte au profit de Handicap International, une organisation dans laquelle elle s’investit énormément.

La voie du dahu